Avertir le modérateur

06/06/2013

La revue de fesses du jeudi 6 juin: Femmes en ovulation, sados-masos en bonne santé et des mauvaises copines

glacevanille.jpg

Revue de fesses libertine cette semaine: les femmes qui ovulent ont tendance à multiplier les partenaires, ce qui pourrait leur valoir de perdre quelques amies. Mais les adeptes du BDSM sont eux en bonne santé mentale, nous rassure une étude.

Les femmes en ovulation aiment la variété

Le cycle féminin provoque bien des remous dans le cerveau de ces dames. Selon une étude américaine publiée dans le Journal of Consumer Psychology, les femmes voudraient avoir plus de choix dans leurs sources de plaisir lorsqu’elles ovulent. Ainsi, si elles peuvent commander plusieurs boules de glaces, les femmes en période d’ovulation prendront plus de parfums différents que les autres. Confrontées à un panel d’hommes avec qui elles pourraient sortir, les femmes qui traversent leurs jours de fertilité choisiront d’en tester un plus grand nombre. Une façon de s’assurer qu’elles prendront du plaisir, estiment les chercheurs. Ou comment ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

Des limites de l’amitié

Avoir le choix, c’est bien, mais les femmes qui affichent leurs multiples conquêtes risquent quand même de se mettre à dos leurs congénères. Une étude de l’université américaine de Cornell montre que les femmes ne sont pas prêtes à devenir amies avec des filles jugées «faciles». Face à des profils de femmes ayant eu soit deux soit vingt partenaires différents, le panel féminin a estimé que les premières étaient plus aimables, compétentes et morales que les autres. Jalousie ou jugement moral, les filles sont dures entre elles.

Souffrir pour aller bien

Eux aussi sont durs entre eux, mais c’est pour leur plus grand plaisir. Les adeptes de BDSM (bondage, discipline, sado-masochisme) seraient en meilleure santé morale que les autres, affirme une étude publiée dans le Journal of Sexual Medicine. Les adeptes du martinet présentent moins de troubles névrotiques, sont plus ouverts et empathiques que ceux qui pratiquent le sexe classique. L’explication viendrait du fait qu’ils soient plus habitués à parler de leurs désirs et qu’ils aient dû faire un effort psychologique sur eux-mêmes pour accepter leurs penchants. Une seule boule vanille? Pas pour eux non plus.

Commentaires

......j'ai parié que c'était un sujet de merde et je ne me suis pas trompé.

Écrit par : haram | 06/06/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu