Avertir le modérateur

29/08/2013

La revue de fesses du 29 août: Des infirmières, des orgasmes collectifs et de la lecture

nurse.jpg

Pour la rentrée, on s’inscrit à un cours «d’orgasme méditatif anal», on va faire un certificat médical par des infirmières court vêtues et on révise grâce à une librairie érotique. Même pas septembre et on est déjà débordés.

Je peux pas, j’ai atelier d’orgasme collectif

Si vous êtes à Paris ce week-end et que l’idée de vous caresser enduit d’huiles avec des inconnus vous branche, foncez au festival Xplore, qui débarque pour la première fois en France. Son créateur, l’artiste allemand Felix Ruckert, explique à Libération que ce fesse-tival propose «des ateliers sur la sexualité comme acte créatif, comme expression d’identité, comme rituel et performance». Concrètement, on pourra, pour la modique de 100 euros par jour, tenter un «rituel de torture des pieds», un «orgasme méditatif anal» ou une «action huile» au cours de laquelle «Sur un drap de plastique, les participants prendront une douche légère d'huile chaude et iront ensemble  dans un voyage intérieur nu, intense, ultra-sensuel, accompagné par de la musique, des textes et des contes». Felix Ruckert explique que «les gens ont envie de pratiquer, de mieux comprendre leurs corps d’une manière ludique et sensuelle, de se libérer de leurs inhibitions et finalement de trouver plus de plaisir et de paix avec eux-mêmes et les autres». C’est joliment dit pour une partouze à 100 euros. (http://www.paris.xplore-festival.com)

J’ai rendez-vous chez le docteur

Ah, l’infirmière nue sous sa blouse. Un grand classique du porno, que le magazine des jeunes médecins H, a tenté d’expliquer. A priori, les seringues et les thermomètres, ça incite moyennement  à la gaudriole. Sauf quand ils sont utilisées par «la première femme qui vous touche, et qui n’est pas votre mère. A l’adolescence, elle regarde si tout est bien tombé. On est dans un endroit clos où pour la première fois on se déshabille devant une femme», explique le réalisateur de porno Hervé Bodilis. Sans oublier que pour un film à petit budget, un uniforme aussi identifiable que celui d’une infirmière permet de planter le décor pour pas cher. Bref, si vous rêvez de toucher rectal, ne vous inquiétez pas: «Il n’y a pas de fantasmes ringards. Les fantasmes c’est éternel!», pense Stephen Des Aulnois, du webzine Le Tag Parfait.

Je vais acheter des livres

Trouver de la bonne lecture érotique, ce n’est pas si facile. Surtout si on renâcle à l’idée d’entrer dans un sex-shop ou qu’on a un peu honte de passer à la caisse de la Fnac avec «Attention, dépucelage immédiat» sous le bras. Le site clearpassion.fr propose toute la littérature érotique, des guides pratiques aux classiques, du Marquis de Sade à Fifty shades of Grey, en passant par du «sociétal» ou du psycho, et bien sûr des romans à couverture rose à lire d’une main. Le site, lancé début août, propose aussi plus de 2.000 références de livres numériques. Plus aucune excuse pour ne pas se cul-tiver. (http://www.clearpassion.fr)

 

26/08/2013

Les secrets d’une bonne érection

erection.jpg

Trop molle, trop courte, trop intempestive… Nombre d’hommes ne sont pas sereins quand leur pénis se met en branle. Et un encore plus grand nombre «connaît mieux le fonctionnement de sa voiture que celui de son corps», selon le docteur Ronald Virag, sexologue et auteur de Erection, mode d’emploi (éd.Clément),  qui a vu défiler des centaines de pénis dans son cabinet. Tout sexplique lui a soumis un petit panel de cas de zizis tristes pour tenter de découvrir les secrets d’une bonne érection.

Docteur, je suis éjaculateur précoce

«Lorsqu’on me consulte pour cela, j’essaye de voir si c’est réellement le cas et pour quelle raison. Un homme peut être éjaculateur précoce depuis toujours et n’a pas su gérer ça, ou bien cela lui arrive à un moment de sa vie où l’érection marche mois bien et qu’il a peur de ne pas arriver au bout de son acte. Dans le premier cas, on peut faire de la rééducation en apprenant à contrôler ses émotions et en s’aidant potentiellement de médicaments. Mais c’est surtout l’éducation et la maîtrise de ses actes, avec une gymnastique adaptée des muscles autour du pénis et la respiration que l’on va apprendre à retarder l’éjaculation.»


Docteur, je bande mou

«On observe souvent des gens inquiets qui ont érection assez rigide mais qui, en fonction de leur passé ou de leurs fantasmes, considèrent qu’elle ne l’est pas assez ou plus autant qu’avant. Si cela leur permet néanmoins d’avoir une activité sexuelle satisfaisante, je dédramatise en leur demandant s’ils veulent faire des trous dans le mur avec... Il faut donc d’abord faire la part entre le psychologique, par exemple chez des jeunes gens qui perdent leur érection au moment de la pénétration à cause d’un surcroît d’adrénaline, et les dysfonctionnements érectiles réels qui touchent souvent les hommes âgés de plus de 40 ans. Dans ce cas, c’est souvent lié à un excès de poids, au cholestérol, au tabac, à l’hypertension ou à des maladies neurologiques débutantes. Il est très important de faire une enquête sur les causes du problème: est-ce un manque d’hormones, est-ce lié à un changement de partenaire ou à une reprise de la vie sexuelle après des années sans acte…»


Docteur, j’ai un trop petit pénis

«Il faut déjà commencer par déterminer s’il est réellement trop petit ou si c’est lui qui le trouve trop petit, ce qu’on appelle le complexe du vestiaire. Après mesures, on voit que dans neuf cas sur dix, ce n’est qu’une impression «qu’on en a une plus petite que les copains». Attention, la longueur de la verge au repos n’est pas un problème si on bande correctement. En érection, une verge de 9-10cm est largement suffisante pour satisfaire la partenaire, même si la longueur moyenne est de 12cm. Malheureusement, la multiplication des partenaires, les fantasmes sur les gros pénis ou l’utilisation exagérée de sex toys ont aggravé le problème.»

Quelques chiffres dans ce monde de comptables: La longueur moyenne du pénis en érection est de 12cm, on parle de micropénis en-dessous de 5cm et la distance entre l’orifice vaginal de madame et son col de l’utérus est de 8cm.


Docteur, j’aime ma partenaire mais je ne bande pas

«En général, cela arrive à des hommes qui mettent leur partenaire sur un piédestal et sont tellement émus à l’idée d’avoir un rapport sexuel qu’ils se cassent la figure. Ils ont une telle décharge d’adrénaline que cela bloque le développement de l’érection. C’est l’angoisse de l’échec qui crée le fiasco. Il faut bien que les partenaires le sachent: ce n’est pas parce qu’il n’y a pas d’érection qu’il n’y a pas de désir. D’ailleurs, désir et érection fonctionnent dans les deux sens: il y a l’érection qui vient du désir psychique, provoquée par la vue, l’odeur, la voix de l’être désiré, et le désir qui vient de l’érection causée par des stimuli au niveau de la verge ou des raisons mécaniques. Par exemple, dans un train, un mouvement du wagon peut provoquer une érection et cela va soudain donner du désir ou l’envie d’un passage à l’acte.»  


Docteur, qu’est-ce qu’une «bonne» érection? Et quels sont ses pires ennemis?

«C’est une érection suffisamment rigide pour satisfaire une activité sexuelle harmonieuse, c’est-à-dire satisfaisante pour le couple. Ses pires ennemis sont le stress, les addictions (tabac, alcool, drogues) et le manque de confiance en soi. Dans environ 15% des cas, les gens repartent de mon cabinet rassurés sur la qualité de leurs érections, sur leur potentiel sexuel, et ont relativisé une inquiétude liée à une petite baisse momentanée ou une réflexion mal vécue. Il faut que les hommes évacuent cette pression de la performance.»


Le livre du Dr Virag est disponible ici: http://www.clement-ed.com/?wpsc-product=erection-mode-dem...

21/08/2013

Et iPhone réinventa l’iFuck

Capture.JPG

Ce soir, vous avez la batterie à bloc, une grande envie de sexter et plus, même sans affinités. Bref, vous êtes chaud comme une baraque à frites du carnaval de Dunkerque. Ca tombe bien, il y a une appli pour ça. Le phénomène de l’année, et ce malgré les pruderies d’Apple, c’est le grand débarquement du sexe dans nos smartphones. Pour trouver un partenaire d’une nuit ou évaluer vos performances, vous trouverez forcément l’appli de vos rêves. La femme ou l’homme de vos rêves, c’est moins sûr, mais ne soyons pas fleur bleue.

«On voulait trouver une manière facile de baiser»

On connaissait Bang with friends, l’appli Facebook maintenant disponible sur smartphones, qui permet de sélectionner les amis avec qui on aimerait bien faire des galipettes. Depuis quelques années, les gays utilisent Grindr pour rencontrer des gens géographiquement proches d’eux. Et la dernière trouvaille de deux jeunes américains, l’appli Pure, promet, avec ce nom déculpabilisant au possible, de trouver rapidement des gens DTF («Down to fuck» ou prêts à passer à l’acte, en langage châtié)  près de chez soi. Interrogés par le New York Magazine, les créateurs de Pure expliquent simplement  qu’ils voulaient "trouver une manière facile de baiser".

Avec une vidéo plutôt cool à l’appui, Pure essaye de nous convaincre que trouver un plan cul est aussi simple que d’appeler un taxi. On précise le sexe de la personne recherchée, si on peut accueillir les ébats chez soi ou pas, et on lance la requête. Les seuls mots échangés avec la personne trouvée seront «Ok» ou «Impossible», sur la base des photos enregistrées. Minimaliste.


Si ces applis plaisent, c’est parce qu’elles nous soulagent de pas mal de choses: la séduction, la discussion, le risque de se prendre une veste. On sait pourquoi on est là, autant aller droit au but. Avec Bang with friends, seuls les amis qui sont réciproquement intéressés voient que vous les avez sélectionnés. Pas de risque de déconvenue. Avec Pure, pas la peine de chatter ou de s’envoyer des mails, comme il est encore d’usage sur les sites de rencontre traditionnels: on baise? Ok. Notons que l’accord est donné aux vues des photos mises sur l’appli, qui peuvent parfois être un peu éloignées de la réalité. Mais peu importe, on n’est pas là pour se plaire.

Down to fuck, down to basics

Avec ses applis, on est donc aussi bien DTF que down to basics: deux sexes (je parle des organes) qui se rencontrent, deux corps à la rigueur, deux personnes certainement pas. Et que dire du désir, qui risque d’être aux abonnés absents: sans le temps de découvrir l’autre, de l’entendre parler, de renifler ses phéromones et de sentir l’attraction grandir, le passage à l’acte risque de perdre de son piquant. Or, pas de désir, c’est 90% du plaisir qui se fait la malle.

Et le risque dans tout ça, l’incertitude, l’ambiguïté? Pas de râteau possible, c’est aussi chiant qu’un décollage en avion sans une toute petite peur de s’écraser. Si on a naturellement du mal à entrer dans le jeu de la séduction, utiliser ces applis est sûrement un moyen efficace pour baiser vite et mal, mais pour ça, allez donc vous assoir cinq minutes au bar du coin armé(e) de votre plus beau sourire et vous devriez trouver votre bonheur. Ou au moins apprendre à le trouver.

We are the champions

Une fois que vous serez au lit, vous pourrez garder votre smartphone sous la main pour utiliser l’appli Spreadsheets, qui enregistre la durée de votre rapport sexuel, le nombre «d’à-coups» portés à votre partenaire (ça fait envie, hein…) et les décibels émis par vos corps enfiévrés. Vous aurez ensuite un beau graphique qui vous permettra de vous auto-congratuler.


«Il faut absolument sortir la sexualité du champ de la performance dans lequel nous sommes plongés continuellement dans tous les domaines de la vie, m’expliquait récemment la journaliste Elisa Brune, journaliste belge auteur de La révolution du plaisir féminin, sexualité et orgasme. Une des conséquences de cette idée de réussite est qu’on est absent de son corps  et du moment présent, on est projeté dans un résultat qu’on essaye d’obtenir. Le cerveau se déconnecte du corps et alors qu’on pourrait avoir des sensations formidables, on passe à côté.» Alors laissons l’efficacité et la performance aux pubs pour smartphones et soyons lents, mous, timides, bavards, humains. Mais qu’est-ce qu’on va prendre notre pied.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu