Avertir le modérateur

17/10/2013

Quoi de neuf dans le monde du sextoy?

010.JPG

Les sextoys, c’est un peu comme les smartphones, sauf qu’on ne les veut pas toujours plus petits. Plus de fonctions, plus ergonomique, plus intelligent, le godemiché du futur se recharge avec un port USB, peut se programmer selon des scénarios préétablis ou procurer des sensations inédites. Au salon Erofame, le plus grand salon professionnel du marché du jouet pour adultes en Europe, on a débusqué quelques nouveautés qui font envie.

La grande tendance: le smart-gode

Commander son sextoy avec une télécommande, on savait. Commander son sextoy avec une télécommande intégrée dans son smartphone, on commençait à gérer. Et bien maintenant, le sextoy va même se mettre au wifi et vous permettre de faire l’amour à distance avec qui vous voulez. Le Smartlove de la société Eymalis, 100% Made in France, permet à un couple (de quelque sexe que ce soit) de se connecter simultanément pour ressentir les impulsions données par l’autre sur son jouet. Vous n’avez pas compris? Stéphane Turc, président de Eymalis, vous explique tout.

Les secrets de fabrication de ce Smartlove sont jalousement gardés par Stéphane Turc et Alexandre Netchaïeff, un jeune ingénieur qui ne s’attendait pas à recevoir une commande pour un sextoy. «J’ai aimé me pencher sur un nouveau domaine, et ça me pose moins de problèmes que de bosser pour les militaires ou le nucléaire», assure-t-il. Et puis surtout, «je n’ai jamais autant parlé de mon métier en soirée».  «J’ai acheté 60 modèles de sextoys existants pour tous les tester, les fonctionnalités restaient assez basiques, commente Alexandre Netchaïeff. Il y a un potentiel de développement énorme sur l’électronique». Ingénieurs, vous savez ce qui vous reste à faire.

Le vibro va et vient

044.JPGLa grande marque allemande Fun Factory a encore frappé: le Stronic, son dernier né, est le premier vibro à reproduire un mouvement de va et vient proche de la réalité. Fabriqué à Brême, en Allemagne, le Stronic marque une rupture technologique dans le jouet érotique avec un système d’aimants qui s’attirent et se repoussent. Et comme ça ne suffisait pas à l’ambitieux Fun Factory, «nous avons aussi innové avec des élastiques fixés sur les vibros qui stimulent les lèvres», commente Valérie Palmieri, directrice commerciale (française) de la marque. Solidité, performance et innovation, l’Allemagne a de sérieux atouts dont elle compte bien profiter.

Les patriotiques

072.JPG


La France a depuis quelques mois une belle mascotte avec «La tour est folle», une tour Eiffel revue et corrigée par l’artiste Sébastien Lecca. 100% Made in France, elle est devenue l’emblème de l’association Plaisir de France, dont le but est de promouvoir le savoir-faire et l’amour à la Française dans le monde entier.

029.JPGMais la France n’est pas la seule à faire appel au patriotisme. La marque américaine Doc Johnson a ainsi développé une gamme, bucoliquement appelée «American bombshell», de sextoys taille menu maxi best-of et de forme clairement inspirée par l’armée. Obus, grenades et missiles, tout y passe. Fabriqués en grande partie à Los Angeles, les sextoys de GI Joe font travailler près de 500 personnes à LA lors des moments de bourre. Quant à la taille, certes, ce sont les Etats-Unis et tout y est plus grand, mais surtout «Nous avons une forte demande pour les jouets extrêmes», explique Kristen Denton, représentante de Doc Johnson.


Le SM dans la peau

018.JPG

«Depuis Fifty shades of Grey, tout le monde veut se faire attacher au lit». George D.Ellis est formel. Ce joyeux belge déguisé en Robin des bois SM représente la marque Black&Blue (sic) avec fierté: harnais, costumes en cuir, bracelets… «Nous avons de plus en plus de choix, explique-t-il. C’est de moins en moins tabou, même si ça le reste juste assez pour que ce soit toujours excitant.» Un couple de vendeurs de sextoys du Cap d’Agde confirme: «Maintenant, même madame Prout-prout ose».

En revanche, l’électrostimulation reste une niche que certains adeptes de la douleur trustent encore. Le principe: se relier à un générateur de courant pour ressentir les décharges dans ses parties plus ou moins intimes. Et certains y vont fort. Même si Peter Moore, de la marque britannique Electrostim, assure qu’il n’y a aucun danger, 70 volts dans les roubignolles ça peut piquer.

Le sextoy mignon qui ne dit pas son nom

025.JPG

Un godemiché, quelle horreur. Mais un sextoy rigolo aux couleurs flashy dans un packaging sympa, oui. Les fabricants de sextoys veulent dédramatiser pour séduire les femmes et surtout les jeunes. D’où une avalanche de rose fluo, de petites têtes rigolotes, de jouets presque enfantins. «Nos produits plaisent beaucoup aux 20-25 ans», explique Marco Tarchini, dont les sextoys Kokoro pourtant italiens ont un petit air de jouet japonais.

Les éclectiques

Le Drop of Sweden vise les adeptes des longs bains chauds, qui peuvent avantageusement remplacer la pomme de douche par ce sextoy qui assure pénétration vaginale et stimulation clitoridienne grâce au jet d’eau. Attention à ne pas boire la tasse.

003.JPG

Le Revel body, lui, séduira plutôt les amateurs de tennis. De la taille d’une balle, il fonctionne avec un principe d’aimant qui produit moins de vibrations dans les mains. «Il est discret, non phallique, ergonomique et confortable à prendre en main», assure Melissa Drott, directrice des ventes de la marque américaine. Et on peut aussi faire une pétanque avec.

033.JPG

 

Commentaires

Bonjour,

Enfin des produits technologiques dans ce domaine finalement plus traditionnel qu'on ne le croit !
Et bravo pour cet excellent article ^^

Alexandre

Écrit par : Alexandre | 17/10/2013

Le monde de l'érotisme français compte désormais de nouveaux acteurs, les trois mousquetaires de l'Association Plaisir de France qui comptent bien jouer des coudes avec les leaders pour promouvoir le Made in France, et apporter de la croissance à l'ensemble de ses membres.

Écrit par : Stephane | 17/10/2013

Hello,

Ça bouge en France dans le monde des sextoys sous l'impulsion notamment de Stéphane Turc et de Sébastien Lecca.
Un coming out de nos productions françaises est en train de s'opérer, après tout c'est une industrie comme une autre, non?

Écrit par : LeLapinMagique | 17/10/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu