Avertir le modérateur

31/10/2013

Se faire prendre sans se faire prendre, l’excitation de l’exhibition

sexe.jpg

En boite de nuit, au restaurant, au bureau, sous une porte cochère… Tous les lieux sont bons pour se donner du plaisir. Simple prise de risque ou exhibitionnisme, les ébats clandestins dans les lieux publics apportent une touche d’excitation dont certains deviennent accrocs. Sara Dillon, par exemple. L’héroïne de Beautiful stranger, le dernier roman de Christina Lauren (ed. Hugo Roman), prend vite goût aux caresses cachées sous une nappe de restaurant ou un balcon de night-club newyorkais.

Se sentir exister dans le regard de l’autre

Excitation de se faire prendre par un homme aux yeux de tous, envie de laisser la pudeur au vestiaire… Si Sara Dillon allait consulter le psychanalyste Gérard Bonnet, il la rassurerait certainement sur ce penchant: «C’est une recherche de sensations, un jeu un peu pervers, mais cette perversion n’est pas bien méchante s’il s’agit simplement de pimenter sa vie sexuelle, nous explique l’auteur de La tyrannie du paraitre (ed.Eyrolles). Le problème, c’est quand ça devient indispensable à la jouissance et donc pathologique.»

Soyons clairs: attentat à la pudeur et exhibitionnisme devant des personnes non consentantes sont interdits par la loi. Mais entre adultes consentants et raisonnables, le plaisir peut être décuplé par l’idée que quelqu’un observe les ébats. «L’exhibitionnisme et le voyeurisme sont des tendances normales et même souhaitables: nous avons tous besoin de nous montrer, de nous sentir exister dans le regard de l’autre», explique le psychanalyste Gérard Bonnet. Comme les enfants qui aiment se promener nus à un certain âge, notre corps doit être vu pour exister et «avoir peur de se montrer à son partenaire durant les rapports sexuels est un problème plus grave», insiste Gérard Bonnet.

Un jeu de cache-cache

Comme un artiste sur scène, l’exhibitionniste n’est rien sans une audience. «C’est avoir du public qui fait le plaisir de l’exhibitionniste, explique le sexologue Jacques Waynberg. L’exhibitionnisme sans voyeurisme, ça ne sert à rien.» Un concept qu’a bien compris le site Voissa.com, un réseau social qui refuse d’être étiqueté «Facebook du cul» mais sur lequel les membres postent des photos des leurs. «Chacun fait ce qu’il veut sur ce site, explique «Esprit voissa», l’administrateur du site qui préfère conserver l’anonymat. On peut simplement regarder les photos et vidéos, participer au forum, poster de commentaires ou des photos de soi… Les Voissanautes s’épanouissent dans cette démarche et rencontrent d’autres participants.»

L’exhibition sur Internet repose toutefois sur une bonne dose d’imagination, explique Gérard Bonnet: «Le voyeur est excité par le fait de surprendre des gens à leur insu, il fait que l’autre soit un peu victime. Inversement, un exhibitionniste n’est pas intéressé par le fait d’être regardé avec plaisir, il veut faire peur et surprendre», précise le psychanalyste.  «Dans le domaine virtuel, il ne voit pas la «victime» mais imagine ceux qu’il met en difficulté par ses exhibitions et risque de surenchérir avec des images un peu excessives, hard, pour mettre l’autre imaginairement mal à l’aise.»

Certes, sur Voissa, certains n’hésitent pas à aller très loin. Mais l’administrateur du site veut surtout mettre en avant des photos plus érotiques que pornographiques, rejoignant ainsi la définition d’un voyeurisme esthétique: «Le voyeurisme, pour les initiés, n’est pas le vol de la pudeur de l’autre, explique Jacques Waynberg. C’est au contraire un des canons de l’érotisme occidental qui consiste à découper l’anatomie, par exemple avec les bas qui découpent la jambe du reste du corps, le string qui coupe les fesses,… C’est un jeu de cache-cache avec les règles de la pudeur.» Un cache-cache auquel nous jouons tous, plus ou moins: «Nous avons tous un petit côté exhibitionniste et voyeur, conclut Gérard Bonnet. Tant que c’est un plaisir parmi d’autres, il n’y a aucune raison de ne pas l’intégrer dans sa sexualité.»

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu