Avertir le modérateur

21/05/2014

«Célibattant», le webzine qui drague les lecteurs solitaires

celibatt.jpg

On pensait que le mot «célibattant» était tombé en désuétude avec la sortie du deuxième tome de Bridget Jones. Mais faute de pouvoir dire simplement «célibataire» sans que cela rime avec misère, le mot est resté le seul apte à décrire une personne qui vit seule mais pour qui, tout simplement, ça va bien.

Selon le webzine www.celibattant.com, créé en décembre dernier et qui leur est dédié, un «célibattant» est un célibataire «épanoui, combatif et qui entend profiter de sa liberté». La fondatrice du site, Paola Scemama-Ittah, a voulu combler un manque d’informations pour les quelques 17 millions de célibataires français: «Quand on tape «célibataire» sur Google, on ne tombe que sur des sites de rencontre, explique-t-elle. Il n’y a pas de sites pour les célibataires qui ont tout pour eux et souhaitent juste avoir des conseils psychologiques, financiers,  juridiques adaptés à leur situation.»

De l’optimisation fiscale aux tagliatelles au saumon

Sur le site, des articles pour ces célibattants traitent de tous les sujets: des conseils de sorties avec les enfants pour les parents célibs, des articles psy pour être un célibataire heureux, des analyses sexo sur les sex-friends, mais aussi comment alléger sa feuille d’impôt et la recette des tagliatelles au saumon sauce citron pour une personne. «Tout le monde peut trouver quelque chose qui l’intéresse sur le site, précise Paola Scemama-Ittah. Mais nous avons choisi de nous adresser en particulier aux célibataires car on avait auparavant plutôt tendance à les exclure. Nous voulons dédramatiser le célibat et montrer que ça peut être une période vraiment sympa.»

Pour le sociologue de l’internet et du couple Pascal Lardellier, les célibataires ne sont pas une minorité à laquelle il faudrait spécifiquement s’adresser, mais plutôt une «majorité inorganisée»: «Dans les grandes villes comme Paris, quasiment un appartement sur deux est occupé par une personne seule. Un mariage sur trois en province et un mariage sur deux à Paris finissent par un divorce. Les célibataires ne sont donc pas minoritaires et doivent arriver à se fédérer pour partager leurs expériences, s’organiser en communauté voire en lobby pour faire valoir leurs droits», estime le sociologue.

Ne plus être pénalisé fiscalement, ne plus payer de supplément single pour les vacances, connaître les bons plans sorties ou trouver des idées de week-ends en solo, les célibataires pourraient valoriser ce statut plutôt que de se sentir un peu honteux. «Célibataires de tous les pays, unissez-vous», rit le sociologue, qui souligne que dans notre société «le cadre normatif reste encore le couple et le célibataire n’existe que dans un statut transitoire»: «Le célibataire est quand même encore un peu étrange», estime Pascal Lardellier. 

Commentaires

je trouve genial qu'on est pu stratifier cette "minorité" au sein de la societe.je peux considerer que je n'ai pu de probleme d'appartenance.slt a tous

Écrit par : tarek | 21/05/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu