Avertir le modérateur

19/12/2014

Petit Papa Noël, je voudrais un orgasme cette année

 

 

papanoel.jpg

Le 21 décembre, c’est la Journée mondiale de l’orgasme. Enfin, mondiale, enlevons de cette grande célébration les huit femmes Françaises sur dix qui ont du mal à jouir. Les conclusions d’une étude Ifop (réalisée pour le site de vidéos porno Cam4)  publiée le 17 décembre ne sont pas très excitantes: au cours des douze derniers mois, 79% des Françaises sexuellement actives disent avoir eu «des difficultés à jouir» et 20% des femmes ont déclaré avoir eu un orgasme «il y a plus d’un an.» 7% n’en ont même jamais eu. On ne va pas lancer un orgasmothon pour les femmes françaises, mais ces chiffres accablants méritent qu’on se penche un peu sur les causes du désastre.

Non, les femmes ne sont pas toutes frigides

Quand on rate un gâteau, on accuse la farine? L’idée que l’orgasme féminin serait compliqué et long à obtenir semble conforter pas mal d’hommes: si Bobonne ne prend pas son pied, c’est parce que c’est la nature. Non. Les femmes ont des capacités orgasmiques largement plus élevées que les hommes: le clitoris, par exemple, compte plus de 8.000 terminaisons nerveuses, soit deux fois plus que le pénis. Elles ont aussi beaucoup plus de zones érogènes que les hommes: clitoris, vagin, bouche et lèvres, haut de la nuque, seins et mamelons sont largement plébiscités par les femmes, mais aussi «le dos, la nuque, les hanches, l'intérieur des cuisses, les épaules, le ventre et les poignets», soulignait une étude scientifique parue fin 2013. Avec cet arsenal de plaisir, comment se fait-il que la bombe n’explose pas? Peut-être parce qu’elle n’a pas été bien dégoupillée…

Le profil type de la femme sans orgasme

D’après l’étude de l’Ifop parue ce jeudi, les femmes les plus jeunes, les plus maigres, les célibataires qui n’ont jamais été en couple et les catholiques pratiquantes sont celles qui ont déclaré ne jamais avoir eu d’orgasme. Pour les moins de 25 ans, cela peut s’expliquer par le manque d’expérience: le plaisir, ça s’apprend. Chez les plus maigres, cela peut être lié à un déficit de production hormonale (rappelons à toutes fins utiles que le gras, cette chose qui se présente sous forme de plaque de beurre, de bouteille d’huile ou de délicieux cheesecake au chocolat, joue un rôle crucial dans le bon fonctionnement du système hormonal). On ne reviendra pas sur les catho pratiquantes, elles font ce qu’elles veulent. Quant à celles qui n’ont jamais été en couple, ce n’est pas du tout une bonne excuse: si on attend de trouver le prince charmant pour prendre son pied, on risque d’attendre longtemps.

99% de travail et 1% de talent

L’orgasme ne tombe pas du ciel. Il faut aller le chercher. Bien sûr, les hommes auraient tout intérêt à s’intéresser d’un peu plus près aux réactions de leur partenaire et à être un peu curieux sur l’anatomie féminine (Quel est la taille du clitoris? Si tu es un homme et que tu as répondu «1 cm», sois plus curieux). Mais les femmes ont aussi toutes les cartes en main : l’orgasme, c’est comme le grand écart, on n’y arrive pas du premier coup. Il faut s’entraîner, quotidiennement (allez, hebdomadairement si vous êtes un peu prude). Les sextoys ont été inventés pour ça. Si on est fauchée, on peut aussi s’en sortir sans matériel. Il faut juste s’autoriser. Et ça, ça peut être encore un obstacle pour pas mal de femmes éduquées dans l’idée que le sexe, c’est sale (vulgaire/honteux/un pêché, rayez les mentions inutiles).

Les langues se délient

En 1992, 75% des femmes disaient avoir eu un orgasme au cours de leur dernier rapport sexuel en date  En 2014, elles ne sont plus que 63%. Il semblerait que les mauvaises statistiques s’expliquent aussi par le fait que les femmes avouent plus facilement ne pas avoir d’orgasme. C’est plutôt une bonne nouvelle. Ce n’est ni honteux ni déshonorant pour son compagnon de le dire, c’est au contraire le seul moyen de faire évoluer ses rapports. Et d’enfin pouvoir monter au septième ciel sans rester bloquée dans l’ascenseur.

 

Commentaires

Vraiment intéressant l'article, faudrait que les hommes en prennent de la graine !

Écrit par : avena | 19/12/2014

"Quatre-vingt-quinze fois sur cent,
La femme s'emmerde en baisant.
Qu'elle le taise ou le confesse
C'est pas tous les jours qu'on lui déride les fesses."
Brassens en 72, on passe de 95% à 80% c'est plutot pas mal...

Écrit par : arioch | 19/12/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu