Avertir le modérateur

12/07/2013

Le Guide du queutard ™

Voilà les vacances qui approchent à grands pas et comme tout bon touriste, vous allez partir avec votre petit guide pour ne pas vous perdre dans les ruelles de Montcuq (hommage) ou ne pas rater les saucisses-frites de Dédé. Mais je ne pouvais pas vous laisser partir sans le seul vrai guide qui vous servira vraiment: le Guide du queutard ™.

Elaboré avec l’excellent ouvrage de Nadine Cattan et Stéphane Leroy, Atlas mondial des sexualités (ed. Autrement), et  fruit de mes investigations personnelles (et de nombre de clichés colportés sans la moindre gêne), ce Guide du queutard ™ sera le meilleur partenaire de vos vacances. Amusez-vous bien.


Afficher Le Guide du queutard ™ sur une carte plus grande

13:33 Publié dans CULture | Lien permanent | Commentaires (4)

21/06/2013

Jouez avec Clara Morgane sur la plage

Aperçu #4 Clara Morgane.jpg

Coucou,

Un petit mot de la plage où je passe de super vacances avec ma copine Clara. J’apprends plein de choses grâce à elle et à son cahier de vacances, et on se fait plein d’amis. Je vous fais des gros bisous.

Le cahier de vacances est dans les bonnes librairies: http://www.hugoetcie.fr/Editions-Blanche/Nouveautes/Cahier-de-vacances-erotiques-Clara-Morgane

Si la vidéo ne démarre pas, cliquer ici.

 

11:59 Publié dans CULture | Lien permanent | Commentaires (4)

22/05/2013

La prostitution, un «fantasme» selon François Ozon

ozon.jpg

Par C.La., blogueuse invitée

Il parait que François Ozon est de toute façon complètement misogyne. Bon.  L’interview que le réalisateur, en promo à Cannes, a donnée au Hollywood reporter, a confirmé la rumeur. Notons sa réponse mollassonne ce mercredi matin, sur Twitter.  Selon lui, «la prostitution est un fantasme pour beaucoup de femmes». Une évidence apparemment. «Vous parlez avec plein de femmes, vous parlez avec des psys, tout le monde sait ça», rétorque-t-il à la journaliste hébétée.  Une «réalité» purement féminine selon lui. «Je crois que les femmes comprennent mieux le film que les hommes (…) Les hommes ont peur, ils se disent Oh mon Dieu (…) Mais je pense que les femmes peuvent facilement se connecter avec cette fille car c'est un fantasme de beaucoup de femmes de se prostituer. Le fait d'être payé pour coucher est quelque chose qui fait partie de la sexualité féminine (…) Il y a une forme de passivité que les femmes recherchent».

Déjà, la prostitution est-elle vraiment un fantasme sexuel?

Absolument pas, nous répond le sexologue Jacques Waynberg. «Dans le répertoire de l’imaginaire érotique féminin et masculin peuvent circuler des comportements, des mises en scène, des situations, qui relèvent de la contrainte. Mais que ce non-consentement, dont on peut jouir, débouche sur un consentement lucratif, je ne crois pas un instant que ce soit une règle commune, un possible chez toutes les femmes et tous les hommes. «Si c’est une nécessité économique, c’est dramatique, et du point du vue du sexologue, c’est un diagnostic de grave dépression qui indique que la personne s’en veut beaucoup, s’abime, se détériore et s’enfonce dans des comportements qui constituent pour elle une sorte de suicide».

Une fois les bases scientifiques posées, qu’est ce qui choque dans les propos d’Ozon?

Ozon essaie de nous apprendre la vie. Par des propos faciles et prétentieux. «C'est la réalité (…) Vous parlez avec plein de femmes, vous parlez avec des psys, tout le monde sait ça. Enfin, peut-être pas les Américains!»

Le réalisateur fait la leçon à son intervieweuse. Comment? Vous ne savez pas ça? Arrêter de nier (petite coquine ndlr), on sait tous ce à quoi vous rêvez dans votre lit! Ou alors: Quoi? Vous ne savez pas ça? Vous avez l’air choqué? Ça ne m’étonne pas, vous êtes une américaine, donc forcément prude et puritaine, mais en Europe, les femmes c’est leur truc. Peu importe le sens dans lequel on le prend, c’est cliché sur cliché.

Bien sûr, voilà encore un homme qui croit tout savoir sur les femmes. Mieux que les femmes. Pourquoi exclue-t-il systématiquement les hommes de ses explications d’ailleurs? Les hommes seraient-ils interdits à la «passivité»? A la prostitution? N’ont-ils pas envie aussi d’être «désiré, utilisé»?

Ozon ne laisse pas le choix d’une sexualité plan-plan. En lisant l’interview, l’image qui me revient est celle de l’exigence d’une sexualité débridée, vantée par les magazines féminins (entre autres). Le fantasme concerne forcément TOUTES les femmes. A part une fois où il utilise l’adverbe «beaucoup», Ozon évoque toujours «les femmes» dans leur ensemble. En faisant des généralités, il exclue finalement toutes celles qui n’ont ni envie de se faire payer pour coucher, ni envie de passivité, ni même envie d’être désiré peut-être.

 

17:20 Publié dans CULture | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu